improbateur


improbateur

improbateur, trice [ ɛ̃prɔbatɶr, tris ] n. et adj.
• av. 1654; lat. improbator
Vx
1Personne qui désapprouve.
2 Adj. (XVIIIe) ⇒ désapprobateur, réprobateur. « Le maire avait un air improbateur et sévère » (Balzac). — On dit aussi IMPROBATIF, IVE , adj.
⊗ CONTR. Approbateur, approbatif.

improbateur, improbatrice adjectif Littéraire. Qui désapprouve ; qui marque l'improbation.

⇒IMPROBATEUR, -TRICE, subst. et adj.
I. — Subst., vx. Personne qui désapprouve, qui condamne. Synon. usuel désapprobateur; anton. approbateur. C'est un improbateur décidé de tout ce que font les autres (Ac.).
II. — Adj., vieilli. [En parlant de la physionomie ou de l'expression de la pers.] Qui marque la désapprobation. Synon. désapprobateur, improbatif (vx), réprobateur; anton. approbateur, approbatif (vx). Geste, regard, silence, ton improbateur. Le Corse agitait déjà la tête de droite et de gauche d'un air improbateur (BALZAC, Vendetta, 1830, p. 144).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. Av. 1654 subst. (GUEZ DE BALZAC, Lettres inéd., 88, éd. Ph. Tamizey de Larroque ds LITTRÉ); 1776 adj. (HOLBACH, Morale universelle, t. 3, p. 187 : l'esprit improbateur). Empr. au b. lat. improbator « celui qui désapprouve » (v. improuver). Bbg. GOHIN 1903, p. 233.

improbateur, trice [ɛ̃pʀɔbatœʀ, tʀis] n. et adj.
ÉTYM. Av. 1654, Guez de Balzac; lat. improbator, de improbare. → Improuver.
1 N. Personne qui improuve, désapprouve.
1 Ne croyez pas que je sois de ces improbateurs (…)
Guez de Balzac, Lettres inédites, 88, in Hatzfeld.
2 Adj. (XVIIIe). Désapprobateur, réprobateur. || Regard, silence sévère et improbateur.
2 Le maire avait un air improbateur et sévère, et son commis regardait les deux époux avec une curiosité malveillante.
Balzac, la Vendetta, Pl., t. I, p. 911.
CONTR. Apologétique, approbateur, approbatif.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • improbateur — improbateur, trice (in pro ba teur, tri s ) adj. Qui désapprouve. Coup d oeil improbateur. Un silence improbateur.    Substantivement. Celui, celle qui improuve. C est le juste improbateur de vos folies. ÉTYMOLOGIE    Lat. improbatorem, de in… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • IMPROBATEUR — TRICE. adj. Qui désapprouve, qui marque improbation. Geste improbateur. Coup d oeil improbateur.   Il se prend aussi substantivement. C est un improbateur décidé de tout ce que font les autres …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • IMPROBATEUR, TRICE — adj. Qui improuve, qui marque improbation. Geste improbateur. Coup d’oeil improbateur. Il se prend aussi comme nom. C’est un improbateur décidé de tout ce que font les autres …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • improbatif — improbateur, trice [ ɛ̃prɔbatɶr, tris ] n. et adj. • av. 1654; lat. improbator ♦ Vx 1 ♦ Personne qui désapprouve. 2 ♦ Adj. (XVIIIe) ⇒ désapprobateur, réprobateur. « Le maire avait un air improbateur et sévère » (Balzac). On dit aussi IMPROBATIF,… …   Encyclopédie Universelle

  • improbatrice — ● improbateur, improbatrice adjectif Littéraire. Qui désapprouve ; qui marque l improbation …   Encyclopédie Universelle

  • réprobateur — réprobateur, trice [ reprɔbatɶr, tris ] adj. • 1787; lat. reprobator, de reprobare → réprouver ♦ Qui marque, exprime la réprobation. Ton réprobateur. Regard sévère, réprobateur. ⇒ désapprobateur, improbateur. ⊗ CONTR. Approbateur, approbatif. ●… …   Encyclopédie Universelle

  • approbateur — approbateur, trice [ aprɔbatɶr, tris ] n. et adj. • 1534; lat. approbator 1 ♦ Littér. Personne qui approuve (qqch.). « Les femmes furent au XVIII e s. les ferventes approbatrices de toutes les nouveautés » (Lanson). 2 ♦ Adj. Cour. « Un vote… …   Encyclopédie Universelle

  • désapprobateur — désapprobateur, trice [ dezaprɔbatɶr, tris ] adj. • 1748; de désapprouver, d apr. approbateur ♦ Qui désapprouve, marque la désapprobation. ⇒ improbateur, réprobateur. Air, murmure, ton désapprobateur. ⊗ CONTR. Approbateur. ● désapprobateur,… …   Encyclopédie Universelle

  • IMPROBATIF, IVE — adj. Il se dit dans le même sens qu’Improbateur. Il écrivit une note improbative à ce sujet. Attitude improbative …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • laudatif — laudatif, ive [ lodatif, iv ] adj. • 1787; lat. laudativus, de laudare « 1. louer » 1 ♦ Qui contient un éloge. ⇒ élogieux, louangeur. Terme laudatif (⇒ mélioratif) . Inscription laudative. 2 ♦ (Personnes) Qui fait un éloge. Être laudatif à l… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.